Elfen lied

Aller en bas

Elfen lied

Message  Eater le Lun 23 Aoû - 22:10

Bonjour/bonsoir, Aujourd'hui j'aimerais vous faire découvrir (ou redecouvrir pour ceux qui connaisse) un anime tres tres tres bien, superbe ect ... (et les mots sont faibles). cette anime est Elfen lied



Titre Original : Elfen Lied
Année de Production : 2004
Genre : Drame, ecchi, horreur
Auteur : Lynn Okamoto
Volumes, Type & Durée : 13 Episodes 25 Minutes

Synopsis

Les diclonius sont des humains mutants possédant des cornes desquelles ils tirent un pouvoir télékinétique représenté par des " vecteurs " : des bras fantômes s'étirant depuis leur épine dorsale, munis d'une force dévastatrice. En raison de cela ils sont maintenus en captivité dans un laboratoire de haute sécurité pour y être étudiés.

Lucy, une diclonius, s'échappe du laboratoire en massacrant les gardes avant d'être touchée à la tête par un sniper, ce qui la précipite dans l'océan. Elle se réveille sur une plage et est secourue par un jeune garçon nommé Kôta et sa cousine Yuka. Elle a cependant perdu la mémoire et Kôta et Yuka décident de l'héberger chez eux, puis lui donnent un nom : Nyu, le seul mot qu'elle semble capable de prononcer. La vie de Nyu commence alors avec Kôta et Yuka. Une tranquillité de courte durée car un commando d'élite est dépêché pour retrouver et éliminer Lucy. Après son échec, le laboratoire emploie deux autres diclonius pour tuer Lucy/Nyu.

______________________________

Ce manga , est une déferlante d'émotion, tout au long des épisode on ressent de la haine, de la joie de la tristesse... aucun manga ne ma jamais fais sa, je me suis suppris a lacher une larme a certain moment ...
se manga nous confronte aussi a nous meme, plus en particulier a la cruauter humaine ..

_____________________________
quelque com pécher sur des sites:

[...]Tout dans cet animé est purement magnifique, rien qu'en écrivant ce pavé, j'en ai des frissons.
C'est un chef d'oeuvre, le paroxysme des émotions à l'état pur.

Pour moi, toutes les personnes ayant fait cet animé sont les plus grands artistes jamais connu.[...]

[...]Mais oui il y a des tonnes d'émotions dans cet animé surtout à la fin... Mon dieu rien que d'y repenser Sad Crying or Very sad
A l'époque ça m'avait scotché sur place, il est vraiment très bon, mais clairement à déconseiller aux âmes sensibles.
Le thème de l'évolution de l'humanité fait bien réfléchir, sans parler de la cruauté inhérente au genre humain (voyez la scène du chiot à l'orphelinat, juste insoutenable).[...]

Au début, j'étais très réticent quant à Elfen Lied. Tout le monde me disait que ce n'était qu'un animé avec Nyuu qui montre ses seins toutes les deux minutes et de la violence pure et cruelles à souhait.

C'était soit des puristes, soit des fans purs de durs de "NarrrRRRrrruto", soit des insensibles.

Elfen Lied est pour moi l'un des meilleurs animés jamais produits.

Oui, effectivement, cet animé n'est PAS DU TOUT destiné aux enfants, ni même aux ados, et ça présente une certaine maturité. Sang, violence, gore, nudité, viol, abus d'enfants, que des sujets qui feront sûrement décamper les âmes sensibles...

Insistons sur la violence ! Je ne suis personnellement pas un mordu du gore, mais je ne suis pas non plus une famelette qui fuit devant une goutte de sang (sinon, je n'aurais jamais fini Elfen Lied, croyez-moi). On ne se le cachera pas : Elfen Lied EST gore ! Il y a plusieurs scènes de bras et de jambes arrachées avec des zooms sur les détails, des scènes de décapitations mémorables et pour certains cauchemardesques, des scènes de tortures insupportables...

Laissons la violence de côté, et passons à ce qui fait vraiment d'Elfen Lied l'un des meilleurs animés de 2004 : l'émotion . Les personnages vont interagir entre eux et avec les autres, vivre des moments très forts, se remémorer des flashbacks douloureux, et tous ces éléments ensemble vous donneront un excellent paquet d'émotions que vous vivrez également assis sur la chaise devant votre ordi.

A première vue, Elfen Lied n'est qu'un manga parmi tant d'autres, avec son lot de paranormal, de jolies filles et de mutations génétiques; rien de bien original en somme. Je défie quiconque de prononcer ces mots après avoir regardé les treize épisodes constituant cet animé.

les thèmes du clonage et de la vie -au sens de l'évolution- sont abordés de manière assez philosophique. Dans l'ensemble, rien ne semble laissé au hasard, et chaque événement prête à une certaine réflexion. Le personnage de Lucy est l'un des plus intéressants, et suscite à la fois une vive répulsion et une grande affection. Il en va de même pour certains autres personnages (Kohta, notamment). Pas de héros ici, mais plutôt des humains victimes de leur propre condition, de la vie, ou tout simplement d'eux-mêmes.

____________________________

le generique de debut avec une magnifique musique